Logo

Tchang Kai Chek (Jiang Jieshi)

Tchang était né et avait grandi dans un modeste foyer d'agriculteurs d'un petit village chinois. Très jeune, il perdit son père et fut élevé par sa mère, une fervente bouddhiste. A l'âge de vingt cinq ans, il était déjà chef d'une troupe toute dévouée au régime communiste.

Envahir les villes, terroriser les familles, massacrer et piller, c'était là besogne courante. Les stations missionnaires n'étaient pas épargnées, bien au contraire.

Tchang, devenu général, se glorifiait de tels exploits. Un jour, il mit le feu à un hôpital et détruisit en même temps l'appartement du médecin missionnaire. Celui ci demanda une entrevue à Tchang :

Monsieur le général, j'ai une faveur à vous demander.

Je ne t'accorderai rien du tout:

vous avez ruiné toute mon oeuvre, je n'ai plus rien à faire. Me permettez vous de soigner vos soldats blessés ?

Cette demande bouleversa Tchang. Il en parla à sa femme, une chrétienne qui priait depuis longtemps pour lui. Elle expliqua : «Ce missionnaire met en pratique la parole de l'évangile : Aimez vos ennemis".

Eh bien ! dit le général, si telle est la religion de ces étrangers, je veux me faire chrétien».

En 1936, Tchang fut fait prisonnier. Sa femme demanda à pouvoir l'accompagner en captivité. C'est alors qu'il accepta Jésus pour son Sauveur et témoigna de sa foi avec courage tout le restant de sa vie.

 

www.dio-ti-cerca.de